Alban de Langeais

On me nomme Alban et je suis au service du seigneur Bouchard de Langeais (en remontant la Loire vers Tours). Je suis né il y a fort longtemps en début d’hiver et on m’a dit que la Loire était en glace.

Avant j’étais au château de Preuilly où ma mère travaillait. Je ne sais pas pourquoi mais vers l’âge de 10 ans, on m’a envoyé au service de Raimbaut, un chevalier au château de Langeais qui m’a enseigné le maniement des armes.

Et un jour je suis devenu sergent d’armes. Maintenant je chasse, je guerroie, je surveille les terres de mon seigneur : le sieur Bouchard de Langeais. Je ne sais point lire ni écrire mais je possède une grande mémoire et les soirs d’hiver nous écoutons des amuseurs de passage et j’essaie de retenir leurs chansons. On ne m’a point marié et je n’aurai sans doute pas de descendance connue. Mais avec mes compagnons nous vivons bien.

C’est plus calme maintenant. Après avoir été Touraine -Blois, nous avons fait allégeance à Henri de Plantagenêt après notre défaite à Montsoreau. C’était pas de la rigolade mais on s’est bien battus.

Notre seigneur Henri a épousé dame Aliénor qui nous vient de Poitiers-Saintonge et voila bien qu’il s’est fait couronner roi d’Angleterre il y a de cela 2 hivers en l’Abbaye de Westminster.

 Peu de réjouissance car nous étions en période de jeûne avant Noël. Mais on s’est un peu rattrapé jusqu’à la fête de l’Épiphanie.

Quelques temps auparavant, une  expédition est partie pour Jérusalem avec le roi de France Louis à sa tête. Je pense fermement à combattre l’infidèle en Orient ou en Hispanie et aussi à prendre habit comme pèlerin armé dans ce nouvel ordre de la Milice du Christ.

-->